La dépendance affective, comment la reconnaître et en sortir ?

Mis à jour : 26 mai 2020

Nous avons tous besoin de relations avec les autres, ce qui est tout à fait normal.

Mais il y a des situations où la relation à l'autre ou aux autres, entraîne bien des

souffrances.

Vous êtes concerné si vous avez du mal à vous retrouver seul chez vous le week-end,

si vous avez peur de perdre votre partenaire, vos amis ou si vous être jaloux et que

vous ayez constamment besoin d'être rassuré...

La relation de couple est peut être l'illustration la plus marquante de cette souffrance,

lorsqu'un des membres du couple ne parvient pas à exister et à vivre sans la présence

de l'autre à ses côtés, sauf à entraîner une détresse psychique, particulièrement

importante. On parle alors de dépendance affective.

La notion de "dépendance affective" doit être toutefois distinguée d'une relation forte,

voire passionnelle, que tout le monde peut connaître au cours de sa vie en terme

d'expérience amoureuse . L'intensité du lien à l'autre ne saurait suffire à caractériser une

situation de "dépendance affective".


Qu'est-ce que la dépendance affective ?

C'est un trouble de la personnalité qui va s'identifier par une personne dépendante du regard des autres pour juger de sa valeur.

L'amour et l'estime que la personne dépendante affective se porte à elle-même va dépendre de facteurs extérieurs, par conséquent, elle va se voir et se juger à travers les yeux et le regard des autres.

Elle est fortement dépendante de ce que les autres pensent d'elle et même de ce que les

autres pensent tout court.

Cela la rend particulièrement manipulable car elle cherche à combler ses besoins à travers les autres et va avoir tendance à s'oublier. Elle va même aller à faire taire ses propres besoins et désir, pour se conformer à ceux des autres, de manière à plaire aux autres dans le but non avoué, d'obtenir en échange, de la reconnaissance, de la considération et de l'amour.

Dans la relation amoureuse, la personne dépendante affective n'a l'air d'exister qu'au travers de ses besoins répétitifs et permanents de l'autre. Par la présence de l'autre, elle cherche à combler le vide qu'elle a en elle, sans lequel elle n'est rien.

L'unique but de sa vie est le lien affectif de la relation, qui est sur-investie au détriment de

tous les autres domaines de la vie et des autres relations.

L'origine de cette relation problématique remonte à la plus tendre enfance, dans les premières années de vie de l'enfant.

Selon le Dr François-Xavier Poudat, psychiatre, durant celles-ci, les parents n'ont pas réussi à conférer suffisamment de sécurité à leur enfant, pour qu'il explore sans crainte l'extérieur et les autres. L'enfant dit "insécure" va alors développer une relation de dépendance à l'égard de ses parents, qui, seuls, peuvent l'apaiser, le rassurer et ainsi faire disparaître la détresse psychique, qui peut se manifester par des crises de larmes, une agitation extrême, un repli important sur lui...

Dans ces conditions, l'adulte peut grandir et évoluer avec cette faille enfantine, d'autant si les circonstances de la vie ont validé l'hypothèse selon laquelle "le danger serait partout". Ce besoin de réassurance permanent par l'autre peut perdurer à l'âge adulte, du fait de la reproduction de ce fonctionnement dans les relations avec les autres, y compris dans ses relations amoureuses. Dans ce cadre, l'enfant insécure n'est parvenu à se construire une identité psychique propre pour devenir un adulte sécure, qui n'a pas peur de la vie ni des autres.


Comment s'en sortir ?

Grâce à l'hypnose, vous allez pouvoir travailler sur vos blessures du passé et apprendre à

vous réapproprier votre mental en éliminant les croyances limitantes.

Des actions pourront être mises en place pour vous permettre de gérer les moments difficiles, l'objectif étant de remplacer un comportement addictif par un autre comportement (ex. prendre un livre, pratiquer un sport, prendre soin de vous, appeler un ami..).

Des suggestions positives vous seront données pour que vous appreniez à vous aimer, vous estimez et reprendre confiance en vous afin de pouvoir planifier des choses à faire chaque jour, de manière à moins ressentir le vide en soi, puisque l'esprit sera occupé par l'action en

cours de réalisation...

Au bout de 5 à 6 séances, vous pourrez vous apercevoir des changements qui se sont opérés en vous.


La dépendance affective n'est pas une fatalité.






59 vues0 commentaire

Pour être informé des nouvelles publications,
inscrivez-vous à notre liste de diffusion.

Merci pour votre inscription !